Paris en images

06 avril 2014

A l'ombre de la Butte Montmartre: le 18ème arrondissement côté Mairie

Quand on évoque le 18 ème arrondissement de Paris, on pense d’abord aux quartiers les plus emblématiques : Montmartre bien sûr, mais aussi Pigalle, Barbès et la Chapelle. Pourtant le cœur vivant de l’arrondissement se trouve au nord, derrière la Butte Montmartre.

Articulé autour de la rue Ordener avec d’un côté la Mairie, de l’autre la paroisse Notre-Dame de Clignancourt, le quartier Jules Joffrin est un quartier populaire typique de la capitale. Architecture Haussmannienne, squares et brasseries font le charme de ce lieu un peu oublié des parisiens.

Le calme et l’harmonie du square Maurice Kriegel, bordé de grands immeubles en pierre de taille, côtoie l’agitation de la rue du Poteau et de son marché.

Le quartier se transforme, se modernise, les ravalements de façades vont bon train et de nouveaux commerces font leur arrivée donnant un nouvel éclat au centre-ville de l’arrondissement. C’est d’ailleurs la mairie qui a montré l’exemple en étant l’un des premiers bâtiments du quartier à faire peau neuve.

Malgré ces changements, les rues gardent leur agitation populaire, les habitants et les commerçants ont pris le pouvoir sur ce quartier et en ont fait un lieu vivant toute la semaine. Quand bien même on voudrait l’oublier, la silhouette du Sacré-Cœur, partout à l’horizon, nous rappelle immanquablement qu’on est bien ici dans le 18ème arrondissement.  

 

IMG_1303

IMG_1307

IMG_1311

IMG_1316

IMG_1322

IMG_1324

IMG_1332

IMG_1333


06 mai 2013

Clichy, un éclectisme architectural affiché

Au nord de Paris, la ville de Clichy qui borde le 17ème arrondissement se caractérise par son éclectisme architectural. De son passé industriel la commune a gardé ses anciennes usines et entrepôts, ainsi que ses maisons ouvrières qui côtoient d’imposants immeubles bourgeois.

Mais le monument le plus emblématique de  a ville n'est ni la mairie, ni une quelconque folie bourgeoise, mais l’imposant hôpital Beaujon, œuvre de l’architecte Jean Walter, construit en 1935 et dont l’immense façade rappel immanquablement les buildings new-yorkais.

D’autres bâtiments sont particulièrement notables, c’est le cas par exemple du Pavillon de Vendôme, ancien pavillon de chasse datant du XVII ème siècle et en cours de rénovation ou encore des magnifiques entrepôts du Printemps à l’architecture art nouveau.

Avec un tel patrimoine architectural, un centre-ville à l’esprit village et sa proximité de Paris et de la Défense, il n’y a rien d’étonnant à ce que Clichy se transforme au rythme des nouvelles constructions et réhabilitations.

Mais malgré cette mutation, Clichy conserve son âme populaire et sa convivialité qui fait sa singularité. Pour s’en convaincre il suffit d’aller prendre un verre sur les terrasses de l’Allée Gambetta, tout près du magnifique théâtre municipal ou bien à l’ombre des marronniers de la place des Martyrs.

Avant de repartir vous irez profiter du soleil dans le parc Roger Salangro qui est le poumon vert de Clichy. Ouvert au public en 1897, ce parc de trois hectares prend des airs de Buttes Chaumont avec ses rivières, son aménagement typique de la belle époque et ses vendeurs de glaces. 

P1100045

P1100048

P1100049

P1100037

P1100033

P1100059

P1100099

P1100066

P1100069

P1100078

P1100087

P1100092

P1100039

Posté par Thomas C à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mars 2013

Boulevard Macdonald: le prochain Bercy?

Dans la continuité de mes précédents articles sur le triangle Paris Nord Est, après vous avoir présenté le coeur historique de cette zone urbaine avec les quartiers Goutte d'Or et la Chapelle, en voici la face moderne avec le Boulevard Macdonald.

Le boulevard Macdonald est encore aujourd'hui ce que l'on pourrait appeler un "désert urbain". Un no man's land jusqu'à récemment dépourvu de commerces, de logements, de bureaux et de transports. Ce qui caractérisait ce boulevard était simplement la présence des entrepôts Mac Donald qui, avec plus de 600 mètres de long, était l'un des plus grands bâtiments de Paris.

On peut dire que le boulevard MacDonald est l'équivalent de ce qu'était le quartier Bercy-Saint-Emilion il y a seulement une dizaine d'années.

Mais le Boulevard Macdonald, comme Bercy il y a quinze ans, est en train de vivre une véritable révolution urbaine.

Ces deux dernières années le quartier s'est déjà enrichi de la constructions de centaines de nouveaux logements, de nouveaux bureaux, et de l'arrivée de la ligne 3 du tramway. Ce n'est qu'un début, et il reste encore beaucoup à faire mais on peut dire que pour ce quartier on a mis le paquet.

D'ici cinq ans, le boulevard Macdonald devrait accueillir le RER E, la réhabilitation des entrepôts Macdonald, de nouveaux logements, des commerces, un cinéma, et surtout, la cerise sur le gâteau, une véritable forêt urbaine tout le long du périphérique, qui viendra protéger le quartier des nuisances des voitures.

Au final la recette est la même que celle qui a fait le succès du quartier Bercy-Saint-Emilion: immeubles de qualité, mixité bureaux/logements, transports en communs, commerces, cinémas et espaces verts ambitieux. 

A cela pourrait même s'ajouter la réhabilitation des voies désaffectées de la petite ceinture en promenade plantée. Celle-ci permettrait de rejoindre à pied en une dizaine de minute le parc des Buttes Chaumont depuis le boulevard Macdonald. 

Pour profiter pleinement de cette transformation il faudra encore patienter au moins cinq ans, le temps que toutes les constructions soient achevées et que le quartiers ait vraiment pris vie.

En attendant la forêt linéaire, le boulevard Macdonald est une forêt de grues, les chantiers s'activent aux quatre coins du quartier !

Rendez-vous en 2018!

IMG_0154

IMG_0112

IMG_0118

IMG_0126

IMG_0134

IMG_0142

IMG_0147

IMG_0149

IMG_0153

 

IMG_0161

IMG_0165

03 mars 2013

Promenade dans le quartier de la Chapelle et de la Goutte d'Or

Après vous avoir présenté le triangle Paris Nord Est et ses nombreux projets en cours, on s'est dit qu'il fallait se rendre sur le terrain pour voir de plus près à quoi ressemblent les quartiers concernés par la transformation dudit triangle.

On va commencer dans cet article, en vous présentant deux quartiers très proches l'un de l'autre et qui représentent à eux deux le coeur vivant du triangle Paris Nord Est. Il s'agit du quartier de la Chapelle et du quartier de la Goutte d'Or. Ces deux quartiers populaires ont longtemps souffert d'une mauvaise réputation. On se souvient notamment de la phrase de Jacques Chirac sur "le bruit et l'odeur" du quartier de la Goutte d'Or.

Aujourd'hui, la situation a bien changé. Ces deux quartiers sont encore populaires mais se transforment progressivement. Les immeubles sont rénovés, de nouveaux magasins s'installent et c'est tout le quartier qui change de visage.

En commençant la promenade par le quartier de la Chapelle, nous avons tout de suite été surpris par l'architecture. En remontant la grande rue Max Dormoy, les grands immeubles haussmanniens en pierres de taille sont ceux des quartiers huppés de la Paris. Arrivés au croisement de la rue Max Dormoy et de la rue Ordener, là où se situe la station de métro Max Dormoy, le quartier est aménagé comme un véritable centre ville avec son métro, ses commerces et ses places animées toute la semaine.

En prenant à droite dans la rue Riquet puis à gauche dans la rue de l'Olive, on arrive sur une place au milieu de laquelle se trouve le marché couvert sous une très belle halle en acier et en verre dans un style début XXème. Les étales vendent de bons produits et donnent envie de tout goûter: les poulets qui rôtissent sur leur broche, les fromages, les fruits et les légumes. Après que le marché ait réussi à nous mettre en appétit, nous décidons de partir à la recherche d'impasses ou de ruelles dans lesquelles se cachent les trésors de la Chapelle. Très vite, on trouve une petite impasse au calme avec un tout petit square et deux maisons qui semblent être d'anciens garages ou d'anciens ateliers.

Ayant fait le tour du quartier de la Chapelle, nous allons de l'autre côté des voies de chemin de fer dans le quartier de la Goutte d'Or. En passant par la Rue Jean-François Lépine, nous arrivons dans un quartier tout à fait différent de celui de la Chapelle. Beaucoup plus calme et villageois. En face de nous, le square et l'église Saint-Bernard de la Chapelle participent à ce décor provincial. Sur la place qui entour l'église et dans toute les rues du quartier les immeubles sont en pierres de taille et les façades soignées.

Avec son église et ses nombreux espaces verts, le quartier de la Goutte d'Or qui n'est pourtant qu'à une centaine de mètres de Barbès et Gare du Nord semble avoir été construits dans une autre ville.

Nombreux transports, commerces et immeubles très soignés, les quartier de la Chapelle et de la Goutte d'Or nous ont conforté dans l'idée que le triangle Paris Nord Est est indiscutablement est doté d'un fort potentiel, et devrait se dynamiser au cours des quinze prochaines années.

La suite en photos :

 

IMG_0009

IMG_0044

 

IMG_0016

IMG_0021

IMG_0031

IMG_0040

IMG_0045

IMG_0102

 

IMG_0059

 

IMG_0064

 

IMG_0074

 

IMG_0095

 

IMG_0099

 

 

 

IMG_0104

 

19 février 2013

Le triangle Paris-Nord-Est: Porte d'entrée sur l'Europe

Paris avec GDN

 

Le triangle formé par le boulevard Barbès, le Boulevard périphérique, et l'avenue le Canal de l'Ourq, à cheval sur le 18ème arrondissement et le 19ème arrondissement de Paris (en rouge sur les cartes), représente la zone la moins développée de Paris intra-muros. 

Pourtant ce quartier vie aujourd'hui une véritable mutation, et est la zone de Paris qui a le plus fort potentiel de développement. 

En effet, à l'intérieure des trois arrêtes de ce triangle de la taille d'un grand arrondissement, se trouvent la gare de l'est (1) et la gare du nord (2) qui desservent un grand nombres des plus importantes villes d'Europe et de France: Londres, Francfort, Amsterdam, Rotterdam, Brussel, Lille ou encore Strasbourg, faisant de ce triangle la porte d'entrée de l'Europe sur Paris.

Vous l'aurez compris, l'enjeux économique est majeur pour l'agglomération parisienne et le triangle Paris-Nord-Est fait depuis quelques années l'objet de la plus grande attention de la part des autorités. 

De nombreuses constructions, réhabilitations et projets sont en cours. On pense par exemple à la réhabilitation des entrepôts MacDonald (3), ce programme de plusieurs milliers de mètres carré de logements et de bureaux, auxquels viendrons s'ajouter d'autres constructions, est en cours de réalisation et devrait redonner vie à ce quartier tout au nord de la capitale à quelques centaines de mètres de magasins généraux qui ont déjà fait l'objet d'une réhabilitation très réussie (voir article ici).

Cette transformation bénéficie aussi aux lieux culturels avec notamment la réhabilitation du 104 rue d'Aubervilliers en centre d'art contemporain (4)et la réhabilitation du cinéma art-déco le Louxor à Barbès (5).

D'autres projets encore plus ambitieux sont dans les cartons comme la création d'une forêt urbaine le long du périphérique pour protéger le triangle Paris-Nord-Est de la pollution (6) et la réhabilitation des lignes désaffectées de la petite ceinture en promenade plantée en vert sur la carte du dessous(7).

Partout dans les quartiers de la Chapelle, Barbès, la Goutte d'Or et Louis-Blanc/Stalingrad, les réhabilitations et les constructions vont bon train et rendent ces quartiers toujours plus attractifs. 

Ajoutez à tous ces atouts, le grand nombre de transport déjà présents et le prolongement de la ligne E du RER en direction de La Défense, et il ne fait aucun doute qu'avec un tel potentiel de développement, le triangle Paris-Nord-Est soit le lieu le plus dynamique de Paris dans les prochaines années.

Pour découvrir plus en détail le triangle Paris-Nord-Est, toutes les photos sont dans les précédents articles sur le sujet:

Le jardin d'éole

Entrepôts du Nord-Est

Les voies désaffectées de la petites ceinture

Le Cent-quatre

Le Glazart: "excentré et excentrique

Les voies désaffectées de la petite ceinture: le retour 

La forêt urbaine 

Gare de l'est 

Barbes-Rochechouart

Voir aussi:

Paris Nord-Est: "un morceau de ville dans la ville"

 

Quartier GDN

15 janvier 2013

Réhabilitation des magasins généraux de Pantin

A Pantin, la reconversion du canal de l’Ourq poursuit son cours au rythme des constructions et des réhabilitations. Après la transformation plus que réussie des moulins de Pantin (voir article ici), c’est au tour des Magasins Généraux de s’offrir une nouvelle jeunesse.

Les Magasins Généraux,  construits entre 1929 et 1931, servaient à entreposer grains et farine. Laissés à l’abandon pendant plusieurs décennies, le bâtiment était en train de tomber en ruines et ne servait plus que de support d’expression pour les graffeurs.  

Si les débats ont été longs et houleux quant à la forme de la reconversion, c’est finalement le projet du cabinet d’architectes Jung qui a été choisi pour cette cure de jouvence. Celui-ci prévoit des logements - plus de 600 - et des commerces de proximité. La réhabilitation s’inscrit dans un ensemble de constructions qui lui seront adossées au cœur dela ZAC du port.

L’objectif du projet est de redynamiser le quartier tout en conservant un patrimoine industriel précieux dont on commence enfin à reconnaître la valeur.

Alors que le Canal de l’Ourq était un lieu à l’abandon et que le centre de la vie à Pantin s’éloignait de plus en plus de la mairie pour se tourner vers la rue Jean Lolive et les stations de la ligne 5. Il semble que les nombreux projets qui se concrétisent sont en train d’inverser cette tendance et de ramener le cœur de la ville de Pantin autour du cours d’eau et de la mairie. Espérons que la reconversion du canal Saint-Denis un peu plus au nord connaisse le même succès.

Crédit photo: Cabinet Jung

Avant réhabilitation

625x418xIMAGE_20130102_19837876-625x600

446x600xIMAGE_20130102_19838072-625x600Après réhabilitation

625x418xIMAGE_20130102_19837923-625x600

Sans titre 1

 

 

625x418xIMAGE_20130102_19838123-625x600

625x418xIMAGE_20130102_19838225-625x600

Sans titre 2

 

Posté par Thomas C à 22:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 janvier 2013

L'Est parisien, champion des start-up et de l'innovation

Depuis le temps que je vous dis que l'est parisien change à vue d'oeil. Dernière preuve en date, cette carte des start-up innovantes dans les technologies de l'information, qui présente la concentration de start-up par arrondissement.

C'est le quartier du Sentier (sur lequel je viens de publier un article) qui récolte la palme de la plus forte concentration de start-up. 

Mais les autres quartiers de la capitale n'ont pas à rougir. Avec 20 start-up dans le 10ème arrondissement, 12 pour le 9ème et 14 pour le 20ème, l'est parisien s'impose clairement comme le coeur de l'innovation parisienne.

Plus d'informations sur Le Figaro d'où j'ai tiré la carte.

 

carte des start up

Posté par Thomas C à 21:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

01 janvier 2013

Architecture industrielle et art nouveau dans le sentier

Le quartier du Sentier dans le 2ème et 3ème arrondissement n’abrite pas que vendeurs de tissu en gros et des bars étudiants. On y trouve aussi de très beaux ensembles architecturaux datant de la fin du XIXème, début XXème siècle dont les façades sont influencées par l’industrie et l’art nouveau. Cette architecture unique à Paris apporte un souffle d’originalité dans un environnement parisien largement dominé par l’haussmannien.

Ainsi, le sentier offre une architecture qui se caractérise d’abord par les matériaux utilisés. Ici les pierres de tailles, qui sont la fierté de l’architecture parisienne, laissent place à davantage d’acier et de verre.  Les immeubles sont marqués par la présence de grande baies vitrées, verrières et vérandas soutenues par de lourdes poutres en acier. Ces grandes baies vitrées permettent un magnifique jeu de lumières et de reflets qui inonde toute la rue Réaumur.

Mais si l’architecture industrielle est souvent marquée par son austérité, ici il n’en est rien. En effet, l’influence de l’art nouveau se fait partout sentir. Les angles sont lissés et les poutres sculptées de façon à donner l’illusion de plantes rampants le long des murs de pierres. En sortant des principales avenues vous ne serez pas déçu non plus, cette architecture industrielle se retrouve dans les petits immeubles et les maisons de villes. Il n’est pas rare de croiser une jolie maison avec de grandes verrières en style industriel. Ces maisons devaient probablement avoir un petit atelier et sont souvent reconverties en loft aujourd’hui. Ainsi, dans ce quartier, chaque immeuble est singulier et apporte son lot de surprises. Des gigantesques verrières sur les toits, aux sculptures art nouveau, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les époques.

Par ailleurs, même si le quartier en lui-même à principalement une vocation de quartier d’affaires, n’hésitez pas à achever votre promenade dans une rue plus commerçante pour vous faire une pause dans un bar ou un restaurant après votre escapade architecturale. Pour cela, je ne peux que vous conseiller la rue Montmartre et son « café noir ».

 

IMG_0940

IMG_0941

IMG_0943

IMG_0947

IMG_0955

IMG_0962

IMG_0974

IMG_0975

IMG_0981

IMG_0987

Posté par Thomas C à 19:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,